Ma petite ferme dans la presse !

Bonjour les amis,

En cette mi-août, nous entrons dans le dernier tiers de la saison. Les récoltes se poursuivent quotidiennement jusqu’en octobre. Pour l’instant, tout se déroule à merveille. D’autant que le quotidien la Provence m’a fait le plaisir d’une visite et d’un article qui fait chaud au cœur, booste les commandes et enrichit les conversations sur les marchés.

Pour une fois, il est bien plus question de spiruline, de qualité artisanale, que de mon parcours… Merci à son auteur ! Je vous laisse le soin de découvrir ce sympathique article en cliquant sur l’image ou sur ce lien.

Bel été ou belle rentrée et n’oubliez pas : pour une spiruline de qualité, séchée à froid, privilégiez les paillettes et écoutez votre nez !

Publié dans La spiruline | Laisser un commentaire

Spiruline saison 7, c’est parti !

Chers amis, après une brève période de rupture de stock en avril, j’ai le plaisir de vous annoncer que la saison 2017 est lancée. Si vous voulez de la spiruline toute fraichement récoltée, c’est par ici !

dav

Sous vos yeux, le 3e et dernier bassin à ensemencer grâce aux copines du bassin d’à côté ! pas de panique, ce joli rouge n’est que le fer dont la spiruline va se gaver pour mieux vous le rendre. Quelques jours de patience, de suivi, et la vitesse de croisière sera atteinte avec des récoltes quotidiennes jusqu’en octobre.

 

Si vous êtes dans le Vaucluse, je vous donne toujours rendez-vous :

  • Sur le marché de Pernes les Fontaines le samedi matin (sauf jour de pluie)
  • Sur le marché de l’Isle sur la Sorgue le dimanche matin (idem pour la pluie 😉 )
  • A la Banaste, boutique collective de paysans, du mardi après-midi au samedi matin. 276 Chemin de la Muscadelle, 84800 L’Isle-sur-la-Sorgue.
  • Dans une poignée de ruches et de boutiques locales que je vous laisse le soin de découvrir.
  • Et sinon, toujours sur ma boutique en ligne !

Bel été à toutes et tous, merci de votre fidélité sans laquelle ma ferme n’existerait pas et à très vite,

Benjamin

Publié dans La ferme, La spiruline | 2 commentaires

La saison 2016 joue les prolongations

IMG_20160829_090400185_HDRCoucou les amis ! Comme chaque année depuis maintenant six ans, les récoltes battent leur plein, jour après jour de mai à octobre. Récoltes la semaine, marchés le week-end… Et la météo me donne un beau coup de pouce cette année. Si le niveau de la Sorgue fait peine à voir, celui de la spiruline réchauffe les cœurs. Merci la canicule ! Encore un mois pour le producteur, je puise dans mes réserves pour finir en beauté. Pour me soutenir, la sublime lumière de septembre sous la serre à 60°C… Allez, assez parlé, autant partager. Bonne rentrée à toutes et tous et n’oubliez pas de vous mettre au vert !

IMG_20160905_192100896

Publié dans La spiruline | Laisser un commentaire

Protéines, que vous apporte vraiment la spiruline ?

Depuis plusieurs années, une question ma taraude : si l’on en croit les nutritionnistes, la spiruline, bien que très très riche en protéines, n’en apporterait finalement pas tant que cela au regard de nos besoins. Vrai, faux ? Suivez moi le temps d’un petit calcul.

Vous lirez à peu près partout que nos besoins journaliers s’élèvent à 0.8g de protéines par kilo de masse corporelle et par jour. Soit, pour un individu de 70 kg, un besoin de 56 grammes de protéines (https://www.anses.fr/fr/content/les-prot%C3%A9ines). La spiruline contenant 65 à 70% de protéines, il faudrait, selon l’orthodoxie nutritionnelle, quasiment avaler un sachet de 100g de spiruline par jour pour couvrir ses besoins. Mais ces besoins journaliers sont-ils correctement déterminés ? J’en doute fortement et vais vous poser une question toute simple : Combien de steaks de boeuf faut-il pour obtenir 56g de protéines ? Vous allez voir, les maths, c’est amusant…

Photo de vacances ;)

Prenons un bon steak de 150 grammes 100% pur muscle de bœuf. Il va d’abord falloir convertir ce poids en « sec », retirer l’eau, pour déterminer ses apports. Le muscle, c’est 80% d’eau, 20% de sec. Des 150 grammes dans l’assiette, il nous reste donc 30 grammes de sec. Dans ces 30 grammes de sec, nous trouvons 20 % de protéines… Soit 6 grammes de protéines par steak de 150 grammes. Vous voyez arriver la question ?

Sauf erreur dans ce calcul tout simple, pour combler nos besoins en protéines, tels qu’ils sont définis par les nutritionnistes, un individu de 70 kg devrait donc avaler 9 à 10 steaks de 150 grammes par jour sous peine de fortes carences en protéines. En suivant cette recommandation, nous serons tous morts de cholestérol, d’obésité et aurons détruit la planète à coup d’élevage intensif avant de combler ce besoin. Et évidemment, un individu se contentant naïvement de manger un pauvre steak de boeuf par jour devrait être très très fortement carencé en protéines…

Bref, ce fameux chiffre de 0.8g de protéines par jour et par kilo de masse corporelle semble loin des besoins et au moins 10 fois supérieur aux réalités alimentaires, même en occident… Mais si j’ai une calculette, de la logique et du bon sens, je ne suis pas nutritionniste. Vous qui lisez ces lignes et avez des compétences en la matière, n’hésitez pas à tous nous éclairer !

En attendant, je vous conseille donc de retenir qu’une dose de 5 grammes de spiruline apporte grosso modo autant de fer et de protéines que 100 g de boeuf. Evitez juste d’en manger 1 kg par jour 😉

A très vite,

Benjamin

Note : Les premières études consacrées aux besoins nutritionnels étaient destinées à l’armée américaine lors de la seconde guerre mondiale afin de déterminer les rations des troupes de débarquement (http://www.nap.edu/read/1349/chapter/3). Les DRI ont régulièrement été ajustés, comme pour la guerre du Vietnam. Chaleur, barda, situation de combat, marge de sécurité en vue de rationnements à venir. Voilà qui pourrait expliquer le besoin de rations ultra protéinées (https://en.wikipedia.org/wiki/Dietary_Reference_Intake#History). Mais avons-nous les mêmes besoins ?

Publié dans La spiruline | 6 commentaires

Votre spiruline préférée en boutique

Si je fais de mon mieux pour vous retrouver à Pernes le samedi et à l’Isle le dimanche, il m’arrive parfois (rarement) de vous faire faux bond, que la météo perturbe le marché ou que des raisons personnelles m’y contraignent.

La BanasteVous pouvez alors retrouver ma spiruline au prix habituel à la Banaste, magasin de producteurs situé à l’Isle sur la Sorgue. Un point de vente collectif créé et géré par des paysans locaux cherchant à assurer un débouché local et direct à leurs produits. Viande, fruits, légumes, pain, fromages, vins, facadebanastehuiles essentielles… et désormais spiruline, tout ce que vous y trouverez est 100% produit par les membres, « actionnaires », de cette boutique. Ne vous attendez pas à trouver des tomates en hiver, des fraises à Noel, ici l’éthique et les saisons font leur loi ! Une éthique à laquelle je souscris sans réserves.

Merci à cette merveilleuse équipe de paysans de m’accueillir parmi eux, je vous invite chaudement à y découvrir le meilleur moyen de consommer autrement, 100% local, tout en aidant de vrais producteurs à vivre de leur travail !

Notre point de vente de produits régionaux La Banaste est situé non loin de l’école maternelle des Névons, au 276, chemin de la Muscadelle, à l’Isle sur la sorgue (84800), dans le Vaucluse.

Le magasin est ouvert :

– le mardi : de 15 à 19 heures

– du mercredi au samedi : de 9 h à 12 h 30 et de 15 h à 19 h

Voir l’emplacement de la Banaste sur OpenStreetMap.org

Voir l’emplacement de la Banaste sur Google Maps

Coordonnées GPS : 43.9111325 x 5.0570421

Un grand parking est disponible pour les clients

http://www.la-banaste.fr/

Publié dans La ferme | 2 commentaires

Ma petite ferme dans la presse locale !

Jolie marque de reconnaissance, la spiruline commence à faire parler d’elle et je tente, modestement d’apporter ma pierre à l’édifice de la production artisanale made in France. Le quotidien local « La Provence », ainsi que le journal municipal de Pernes les Fontaines m’ont ainsi fait le plaisir de deux sympathiques articles que je suis ravi de partager avec vous (cliquez sur l’image pour agrandir).

Journal La Provence oct. 2015

Journal La Provence oct. 2015

 

 

Journal de Pernes dec. 2015Bonnes fêtes et n’oubliez pas, parmi vos bonnes résolutions, de vous mettre au vert en janvier !

Benjamin

Publié dans Enjeux, La ferme, La spiruline | Laisser un commentaire

Où se retrouver dans le Vaucluse ?

Je vous donne rendez-vous été comme hiver sur les marchés du week-end dans le Vaucluse :

– Pernes les Fontaines le samedi matin, sur le quai de Verdun (demandez « monsieur spiruline » 😉 )

– L’Isle sur la Sorgue le dimanche matin, rue de la République, près de l’église.IMG_20150704_082003094_HDR[1]

L’occasion de découvrir la spiruline, sa production, de goûter, de s’étonner de son gout agréable pour celles et ceux qui sont habitués aux vilains comprimés industriels… Bref, je vous y attends !

Amicalement,

Benjamin

Publié dans La spiruline | Marqué avec , , , , , , , , | 5 commentaires

La saison 2015 bat son plein

C’est la canicule dans le Vaucluse. 38°C à l’ombre, bien plus sous le soleil de la serre. Dur pour le bipède, merveilleux pour la spiruline qui retrouve son climat éthiopien. Ca pousse à toute vitesse et les récoltes sont magnifiques.

Bertha

Comme tous les ans, la ferme avance, s’améliore, et accueille cette année un prometteur « filtre à tambour rotatif ». Finies les heures à filtrer la spiruline dissoute dans les bassins sur de grandes tables statiques qui se colmatent en permanence. Désormais je peux me concentrer sur les autres étapes du process : pressage (par le vide), extrusion (des kilomètres de spaguettis par jour), séchage et conditionnement ! Et comme toutes mes machines portent un petit nom, elle s’appellera Bertha, rapport à sa forme. Espérons qu’elle s’entende bien avec Nabilla, ma bruyante machine à faire du vide.

Après quelques récoltes en conditions réelles, la production n’augmente pas, mais que d’énergie économisée par ces fortes chaleurs. Oui, on peut être spirulinier et aspirer au confort 😉

 

Publié dans La spiruline | 2 commentaires

La spiruline, collection automne-hiver

IMG_20140817_083940920Les bassins sont désormais au repos, reste à vendre la production de l’été. L’occasion de revoir la gamme, le conditionnement et d’aller de l’avant. Mes petites paillettes, vous les connaissez. Ici, pas de misère à cacher dans des comprimés ou des gellules. Seule la paillette vous garantit une spiruline réellement artisanale et séchée à froid. Et mieux le producteur travaille, plus elle est douce au goût comme à l’odeur et riche en vitamines et protéines.

Voici donc la gamme 2015, issue de ma ferme, avec de nouveaux conditionnements :

 

  • Le sachet de 100 grs

spiru 110gLE grand classique pour un mois de cure. Parfaitement refermable et hermétique, il s’emporte partout.

 

  • La boîte de 250 grs

spiru 250gNouveauté de la saison, cette boite très pratique (et très demandée) est spécialement pensée pour les fidèles spiruvores. Elle correspond à une cure de près de 3 mois. Surprise, de nombreux couples se convertissent aussi à la boite ! Attention, ce conditionnement est uniquement disponible sur les marchés.

 

  • Le Spirathlon

    spirathlon

La spiruline des sportifs était la grande nouveauté 2014, elle revient ! En boite de 110 grs sur les marchés, ou en sachets pour l’envoi postal, le spirathlon (association de ma spiruline et d’acérola biologique) confirme son succès auprès des sportifs, des jeunes femmes carencées en fer, et plus simplement des personnes qui n’ont pas le temps de se presser un jus de fruits le matin.

Je vous donne donc rendez-vous tout l’hiver sur le marché de Pernes le Samedi matin et sur celui de l’Isle-sur-la-Sorgue le dimanche matin (rue de la République) ; tant que la météo le permet… Sinon, n’hésitez pas à passer commande sur mon site, les frais de port sont à prix coutant et offerts à partir de 4 sachets…

http://www.spiruline-ventoux-luberon.fr/contact.html

A bientôt,

Benjamin

Publié dans La spiruline | Laisser un commentaire

Adieu la presse !

Attention, je parle de presse papier, pas de presse à spiruline. Nabila ne s’en remettrait pas (cf post précédent). Je viens de boucler mon dernier article pour la presse agricole et de tourner la page de 15 ans de métier. De manière très sympathique, le rédacteur en chef de Wikiagri m’a justement proposé de décrire ce passage du journalisme à l’installation en agriculture. Belle manière de boucler la boucle !

Il y avait tant à dire, j’espère être allé à l’essentiel. Après trois années à porter les deux casquettes afin de passer matériellement le cap de l’installation, je vais désormais me consacrer exclusivement à la spiruline. Une petite victoire et un grand pas.

Je vous laisse découvrir la suite sur Wikiagri.wiki

Publié dans Enjeux, La ferme | Marqué avec , , | 2 commentaires