La spiruline sous l’angle éco

La spiruline artisanale, c’est bien, c’est bon… Mais peut-on réellement en vivre ? A quelles conditions ? Et demain ? Autant de questions auxquelles j’ai tenté d’apporter mes réponses sur l’antenne de RCF Vaucluse dans Boulevard des entreprises.

Sous l’angle économique, une ferme n’est rien sans ses clients. Pas d’aides, pas de grossistes, pas de filière… Il faut assumer tous les rôles, investir et s’investir pour assurer la viabilité. Impossible de produire d’abord et de se demander ensuite ce que l’on va faire de sa production… Un problème récurrent parmi les installations irréfléchies de ces dernières années. Certes, la spiruline est « à la mode », mais cela ne suffit pas. Un grand merci, donc, à vous qui permettez à ma ferme d’exister depuis huit ans !

L’interview complète est à écouter ici, j’espère aussi que vous apprécierez la sélection musicale, pleine de sens à mes yeux :

.

Ce contenu a été publié dans Enjeux, La spiruline. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *