La saison 2015 bat son plein

C’est la canicule dans le Vaucluse. 38°C à l’ombre, bien plus sous le soleil de la serre. Dur pour le bipède, merveilleux pour la spiruline qui retrouve son climat éthiopien. Ca pousse à toute vitesse et les récoltes sont magnifiques.

Bertha

Comme tous les ans, la ferme avance, s’améliore, et accueille cette année un prometteur « filtre à tambour rotatif ». Finies les heures à filtrer la spiruline dissoute dans les bassins sur de grandes tables statiques qui se colmatent en permanence. Désormais je peux me concentrer sur les autres étapes du process : pressage (par le vide), extrusion (des kilomètres de spaguettis par jour), séchage et conditionnement ! Et comme toutes mes machines portent un petit nom, elle s’appellera Bertha, rapport à sa forme. Espérons qu’elle s’entende bien avec Nabilla, ma bruyante machine à faire du vide.

Après quelques récoltes en conditions réelles, la production n’augmente pas, mais que d’énergie économisée par ces fortes chaleurs. Oui, on peut être spirulinier et aspirer au confort 😉

 

Ce contenu a été publié dans La spiruline. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La saison 2015 bat son plein

  1. Fradin Anne Marie dit :

    Bonjour,
    Un ami m’a rapporté de la spiruline en sachet venant de chez vous… Elle est trés bonne
    mais le sachet est en aluminium apparemment. Y a t il une protection sur l’alu à l’intérieur?
    Merci de votre réponse

    Cordialement

    • admin dit :

      Merci ! Comme vous avez pu l’observer, les sachets aluminisés sont recouverts d’une pellicule de plastique et homologués contact alimentaire. Il s’agit du contenant le plus utilisé parmi les producteurs artisanaux garantissant une conservation et une sécurité optimales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *